Emploi Limoges (87). CDI Infirmier(e) en santé au travail (H/F)

Partager sur ...


Bandeau Solidaire
Bandeau Solidaire
Emploi Limoges (87). CDI Infirmier(e) en santé au travail (H/F)
Posté le 28/11/2019

Postuler

FICHE DE POSTE

Intitulé du poste :

INFIRMIERE DE SANTE AU TRAVAIL (IDEST)             

CENTRE HOSPITALIER ESQUIROL - LIMOGES

Identification du service :

Le service de santé au travail se situe au sous-sol du bâtiment administratif du CH Esquirol. Le service dispose d’une salle de soins pour l’infirmière, d’un bureau médical, d’un bureau pour l’assistante sociale, d’une salle d’attente et d’un secrétariat.

 

Base journalière de 7h de travail effectif dans le cadre de la journée continue.

Horaires variables sur une plage horaire : 8h45 -17h15 du lundi au vendredi (cas exceptionnels, la plage horaire peut être élargie)

La journée continue comprend un temps de repas de 45 minutes (20 mn sur le temps personnel + 25 mn sur le temps de travail). Si la coupure est supérieure à 45 mn, l’agent est considéré en journée discontinue et ne peut ni bénéficier de prise en charge de son temps de repas sur le temps de travail, ni du temps de pause.

Missions : effectue dans le cadre de son rôle propre ou de ses missions déléguées des actions de prévention, de dépistage et d’éducation.

Organisation du travail : elle se fait en étroite collaboration avec le médecin du travail, la psychologue du travail, la secrétaire et l’assistante sociale du personnel.

Liaisons hiérarchiques :

DIRECTION GENERALE

DIRECTION DES SOINS

MEDECIN DU TRAVAIL

Liaisons fonctionnelles :

-1- liaisons fonctionnelles au sein du service :

- Médecin du travail 

- Psychologue du travail 

- Secrétaire 

- Assistante sociale du personnel

-2- Liaisons fonctionnelles au sein de l’établissement :

Tous les agents de l’établissement

Cette fiche de poste s’adresse à un(e) infirmier(e) qui, de par son diplôme d’état, possède déjà les connaissances de base nécessaires à l’exercice de ses fonctions.

De plus, comme tout soignant, il (elle) doit connaitre l’existence des référentiels «qualité» du service, des modes opératoires et des protocoles en vigueur et doit les consulter chaque fois que nécessaire.

Cadre réglementaire :

- Code de la Santé Publique : Art R 4311-1 à R 4312-46

- Règlement intérieur de l’établissement

- Qualification initiale/diplôme : Diplôme d’état et DIUST (Diplôme Inter Universitaire de Santé au Travail) selon le décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 relatif à l’organisation de la médecine du travail (article R.4623-29 du code du travail)

MISSIONS GENERALES DE l’IDEST
 

A côté de ses missions propres, définies par le Code de la santé publique, l’infirmier(e) de santé au travail a des missions confiées par le médecin du travail, sous son autorité, dans le cadre de protocoles écrits.

Elles sont exercées en coordination avec tous les acteurs du service de santé au travail.

Les missions de l'infirmier sont exclusivement préventives, à l'exception des situations d'urgence.

Dans le respect des dispositions du Code de la santé publique et sur la base de protocoles écrits élaboré par le médecin du travail, l’infirmier de santé au travail a vocation à :

  • Réaliser les visites d’information et de prévention, ainsi que leur renouvellement dans le cadre du suivi individuel de l’état de santé des salariés 
  • Réaliser les visites intermédiaires effectuées dans le cadre du suivi individuel renforcé.
  • Réaliser, dans le cadre des protocoles précités et sur la base de la connaissance des postes de travail, des entretiens infirmiers santé travail, privilégiant l’écoute de la personne :
  • Apprécier les principaux paramètres servant à la surveillance de la santé et réaliser les actes médicaux ou explorations fonctionnelles prévus dans le code de la santé publique
  • Assurer le suivi des préconisations du médecin du travail en cas de restrictions d’aptitude
  • Assurer un suivi particulier (situation de handicap, pathologie chronique…).

Il doit également dans le cadre spécifique de ses missions :

  • Recueillir les données de santé au travail, les observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de l’état de santé de la personne qui sont consignées dans le dossier médical
  • Dispenser les conseils et les informations en santé au travail
  • Participer aux actions en milieu de travail, notamment aux actions de prévention et d’éducation à la santé au travail en sensibilisant et en informant les salariés en matière de santé et sécurité au travail.
  • Participer à des actions d’information collectives conçues en collaboration avec le médecin du travail et validées par lui.
  • Réaliser des fiches d’entreprises et des études de poste
  • Proposer des actions, les organiser ou y participer dans les domaines de la prévention et de l’éducation en matière d’hygiène, de santé individuelle et collective et de sécurité
  • Participer à la veille sanitaire et à la recherche en santé au travail
  • Concourir au recueil d’observations et d’informations dans le cadre d’enquêtes et d’études, y compris épidémiologiques et de veille sanitaire.
  • Participer aux actions visant le maintien et l’insertion ou la réinsertion des salariés au poste de travail et dans l’emploi.

Tâches principales :

· Soins infirmiers non invasifs

· Pratique d’examens complémentaires spécifiques (audiométrie, ergovision, spirométrie, prélèvements et vaccinations)

· Conduites d’entretien

· Appréciation de l’état de santé, rôle d’alerte et de dépistage de situations individuelles de santé pouvant mettre en danger le salarié lui-même, son entourage professionnel et son employabilité

· Recherche des expositions professionnelles, de situations de travail à risque.

· Education à la santé au travail

  • Consultations infirmières sur « prescription » du médecin du travail et sur protocole

Consultations guidées par le concept de santé perçu permettant d’évaluer le vécu du travail, les événements de santé, d’analyser les situations, de relever des faits saillants avec l’objectif d’assurer :

· Des transmissions d’informations utiles au médecin

· La traçabilité des expositions professionnelles

· La continuité du suivi en santé au travail du salarié

· Une prévention et une éducation adaptée au poste de travail et aux risques professionnels

  • Prévention collective
  • Intervention dans les services après validation par le médecin du travail
  • Etudes de poste
  • Participation aux CHSCT
  • Visite des lieux de travail
  • Analyse des fiches de données de sécurité

Chaque mission de travail, chaque intervention fait l’objet d’un rapport écrit afin d’en assurer la transmission, le suivi et la traçabilité.

Evolutions possibles :

· Suivi individuel spécifique des salariés, ciblé par le médecin du travail (mi-temps thérapeutique, AES, personnes handicapées, pathologies chroniques, grossesses non compliquées…)

· Développer la prévention collective

· Développer une éducation à la santé au travail dans une approche du bien-être au travail

· Adapter ses interventions à la population (séniors, handicap, jeunes…)

Tâches annexes :

  • Participation à des groupes de travail

S’inscrire dans une conduite de projet de service en lien avec les problématiques de santé au travail

  • Activités de fonctionnement

· Rédaction d’un rapport d’activité infirmier

· Réalisation de diaporamas, brochures, courriers, assistance du médecin dans l’élaboration de ses rapports

  • Recherche et mise à jour des connaissances

· Encadrement d’étudiants infirmiers ou de stagiaires

· Participation à des conférences, études, appropriation de notes documentaires, techniques, scientifiques menant à l’actualisation des connaissances dans le domaine de la santé au travail en milieu hospitalier


Ce site utilise des cookies permettant son bon fonctionnement, en poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies : En savoir plus